Accueil > Activités > Rapport sur l’Etat de la Liberté de la Presse 2018 : Le Burkina Faso obtient (...)

Rapport sur l’Etat de la Liberté de la Presse 2018 : Le Burkina Faso obtient la note de 2.68 sur 4 !

mercredi 8 mai 2019, par Abdoulaye Diallo

RESUME DU RAPPORT

La note de 2,68 sur 4 points est l’Indice de Viabilité des Médias (IVM) qui se veut une traduction chiffrée de l’état de la liberté de la presse au Burkina Faso en 2018. Il s’agit d’une moyenne qui est attribuée depuis quatre ans maintenant par un panel d’une vingtaine d’Experts nationaux dont cinq femmes mis en place à cet effet par le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ), la structure fédératrice de référence des organisations professionnelles des médias pour la promotion et la défense de la liberté d’expression et de la presse dans ce pays.

La période couverte par cette notation va de mai 2018 à avril 2019. Celle-ci s’est inspirée de la méthodologie IREX, un instrument qui se fonde sur cinq objectifs que sont la protection et le maintien de la liberté d’expression et de la presse ; la promotion d’un journalisme professionnel satisfaisant aux normes de qualité ; l’offre d’informations objectives, fiables et diversifiées aux citoyens ; la gestion viable des entreprises de presse et la préservation des intérêts professionnels des médias par les organisations qui les défendent.

La moyenne de 2,64 correspond, sur l’échelle de la méthodologie IREX, à une « situation plutôt bonne », c’est-à-dire une réalité sociopolitique où « le pays a commencé à remplir certains aspects nécessaires à la satisfaction de l’indicateur mais la progression est peut-être trop récente pour être évaluée ; en plus la mise en œuvre de l’indicateur dépend encore un peu trop du gouvernement ou des forces sociales ». Les autres appréciations équivalent respectivement à une « situation difficile » pour une moyenne comprise entre 0 et 1, une « situation à problèmes spécifiques » pour une note comprise entre 1 et 2 et à une « situation très bonne » pour une note comprise entre 3 et 4. En 2016, la même notation a donné la moyenne de 2,37 et en 2017 celle de 2,64. Sur les trois années, l’état de la liberté de la presse est resté stagnant.

En marge de cette notation, le panel des Experts nationaux a également attribué la moyenne de 2,14 sur 4 points pour l’année 2018 contre 2,28 pour 2017 et 1,34 pour 2016 à la réalité particulière et spécifique qui concerne la place et le rôle des femmes dans les médias au Burkina.

Le présent rapport est subdivisé en deux parties. La première partie est consacrée au contexte sociopolitique d’exercice de la liberté de la presse et la seconde, à la présentation et à l’interprétation de la notation obtenue. Le rapport est suivi d’une étude sur les conflits intercommunautaires que le Burkina a connus au cours de l’année 2018 et au début de l’année 2019.

Mots-clés : Liberté de la presse, Médias, Burkina Faso, Centre national de presse Norbert Zongo, Méthodologie IREX, Place et rôle des femmes, conflits intercommunautaires.

Télécharger gratuitement la version électronique du rapport 2018 ici

Rapport sur l’Etat de la Liberté de la Presse 2018 au Burkina Faso
    {id_article}
 

© Centre National de Presse - Norbert ZONGO
Adresse: 04 BP 8524 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tél. : 226/ 50 34.37 45–34 41 89
Fax. : 50 34 37 45
E.Mail: < cnpress@cnpress-zongo.org> Webmaster