Accueil du site > Alerte > Communiqué de l’OBM sur l’Affaire Lohé Issa KONATE de l’Ourangan

Communiqué de l’OBM sur l’Affaire Lohé Issa KONATE de l’Ourangan

dimanche 6 janvier 2013, par Abdoulaye Diallo

OBSERVATOIRE BURKINABE DES MEDIAS

 Communiqué de presse

 Le délibéré du Tribunal correctionnel de Ouagadougou, en sa séance du lundi 31 décembre 2012, a décidé qu’il n’y avait plus de poursuite contre notre confrère, Lohé Issa Konaté, après la publication par SIDWAYA, L’OPINION et LE PAYS dans les délais exigés par les plaignants, des lettres d’excuses et de demande de pardon de notre confrère.

Le procès fait suite à deux plaintes déposées respectivement par M. Seydou OUATTARA, magistrat et M. Harouna KERE, agent de banque contre M. Issa Lohé Konaté, directeur de publication du journal « L’Ouragan », pour « faits de diffamation ».

 Ces deux affaires interviennent après la première qui a valu à notre confrère une condamnation par le Tribunal correctionnel de Ouagadougou , le lundi 29 octobre 2012 à douze (12) mois de prison ferme, six (6) mois de suspension de la publication et quatre (4) millions de FCFA de dommages et intérêts pour « faits de diffamation, d’injures et d’outrages à magistrat par voie de presse » suite à une plainte déposée par le procureur du Faso, M. Placide NIKIEMA.

L’Observatoire Burkinabè des Médias (OBM) a été alerté par le président de l’Association des Radios et Télévisions Communautaires du Burkina (ARTCB) sur ces deux affaires en attente.

 

Soucieux d’éviter le procès et de parvenir à la conciliation, le président de l’OBM a pris attache avec Madame la présidente du Conseil supérieur de la communication pour rechercher les voies et moyens de l’arrangement. Le CSC a alors fait des approches auprès d’un des plaignants, le magistrat Seydou Ouattara qui a consenti à retirer sa plainte, à condition que le prévenu démente ce qu’il a écrit et lui présente ses excuses dans un journal de la place, avant le procès. L’agent de Banque Harouna Kéré, le second plaignant, approché par le président de l’ARTCB au nom de toutes les associations de la corporation, a également consenti à retirer sa plainte dans les mêmes conditions.

 

Nous venons donc d’éviter un procès de journaliste. Nous devons cette victoire à l’esprit de pardon qui anime MM. Seydou Ouattara et Harouna Kéré, au CSC, au Conseil de M. Konaté, Me Halidou Ouédraogo, à la SEP, au président de l’ARCI, au président de l’ARTCB…. Nous devons surtout une fière chandelle aux organes de presse qui ont publié les lettres d’excuses avant la date du procès : L’OPINION, SIDWAYA, Le PAYS. Qu’ils en soient remerciés. Cependant, nous n’oublions pas que notre confrère Konaté est en prison depuis le mois d’octobre pour un an. 

Ouagadougou, le 4 janvier 2013

 Le Président

Jean-Baptiste ILBOUDO

 Chevalier de l’Ordre national

Chevalier de l’Ordre du mérite des arts,

 des lettres et de la communication

   

Forum de l'article

Patientez ...
 

© Centre National de Presse - Norbert ZONGO
Adresse: 04 BP 8524 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tél. : 226/ 50 34.37 45–34 41 89
Fax. : 50 34 37 45
E.Mail: < cnpress@cnpress-zongo.org> Webmaster